Plongée à Gordon Rock

Publiée le 28/10/2019
Une des plus belle plongée pour Stef.

Santa Cruz, Galapagos, Équateur

S'il y a une chose incontournable, c'est bien une plongée dans l'archipel. Les Galapagos sont là confluence de deux grands courants. Un courant équatorial poussant des eaux chaudes depuis le nord et le courant froid de Humboldt qui amène, des profondeurs océaniques, les nutriments, base de la chaîne alimentaire de ces iles. Et la biodiversité commence sous l'eau. Le site de Gordon Rock se trouve au nord est de Santa Cruz. Une navigation sur une mer houleuse permet de d'accéder à deux rochers qui émergent des flots comme deux dents d'un craken endormi. Nous nous immergeons rapidement. À peine sous l'eau, nous sommes salués par un couple de lions de mer particulièrement curieux. Le paysage sous marin se découvre et c'est l'explosion. Une multitude de poissons comme je n'en ai jamais vu. Des dizaines, des centaines de milliers. Sur trente mètres de haut, un ballet multicolores mélangeant tailles et formes les plus diverses. J'y reconnais les pagres, perroquets, capitaines, anges, barracudas, chirurgiens, coffres, balistes, en fait il y sont tous. Dans la paroi, d'impressionnantes murènes gardent jalousement l'entrée de leur niche pendant que d'énormes poissons scorpions son tapis dans les infractuosités, totalement mimétiques. Difficile de se concentrer tant le ballet est hypnotique. Des tortues vertes volent autour de nous et puis soudain, dans le bleu, un dizaine d'ombres en approche. C'est du gros. Des requins marteau. L'adrelanine monte à la vue de ces gardiens des mers. Plus de deux mètres, ils sont superbes. Il ne font que passer mais qu'elle grâce. Le pointe blanche et les raies aigles croisées plus tôt font office de figurants. Plus tôt dans la journée, lorsque le directeur de plongée nous a demandé ce que nous espérions voir aujourd'hui, j'ai répondu, "ce que la nature voudra bien nous offrir". Et bien je crois qu'elle connaissait ma date d'anniversaire.


Santa Cruz, Galapagos, Ecuador

If there is one thing that is unavoidable, it is a dive in the archipelago. The Galapagos are there confluence of two major currents. An equatorial current pushing warm waters from the north and the cold current of Humboldt that brings, from the ocean depths, nutrients, the basis of the food chain of these islands. And biodiversity starts underwater. The Gordon Rock site is located northeast of Santa Cruz. Navigation on a rough sea allows access to two rocks that emerge from the waves like two teeth of a sleeping craken. We immerse ourselves quickly. Barely underwater, we are greeted by a couple of particularly curious sea lions. The underwater landscape is discovered and it is the explosion. A multitude of fish like I've never seen before. Tens, hundreds of thousands. Thirty meters high, a multicolored ballet mixing sizes and shapes the most diverse. I recognize the pagres, perroquets captains, angels, barracudas, surgeons, chests, balists, in fact they are all there. In the wall, impressive moray eels jealously guard the entrance to their niche while huge scorpion fish carpet it into the incremental, totally mimicful. It's hard to concentrate because the ballet is hypnotic. Green turtles fly around us and then suddenly, in the blue, a dozen shadows approaching. It's big. Hammerhead sharks. The adrelanine rises to the sight of these seaward guardians. More than two meters, they're beautiful. They just pass but she graces. The white tip and earlier eagle stripes act as extras. Earlier in the day, when the dive director asked us what we hoped to see today, I replied, "what nature would like to offer us". Well I think she knew my birthday.

Heureux le gars
Tortue verte des Galapagos

Je retrouve Nath sur le port. En cette fin d'après midi, les pêcheurs viennent y vendre leur pêche. Nous en profitons pour acheter un brujo, une sorte de rascasse commune dans ces eaux. A 7 € pour un kilo elle nous fera deux repas. Deux superbes filets et le reste cuit en soupe. Très économique et délicieux.


I find Nath on the harbour. At the end of the afternoon, the fishermen come to sell their fishing. We take the opportunity to buy a brujo, a kind of common rascasse in these waters. At 7 euros for a kilo she will make us two meals. Two superb fillets and the rest cooked in soup. Very economical and delicious.

L arrivée des pêcheurs
Attire beaucoup de monde
Eux aussi
Et lui aussi
Ça va être bon:-)
Quoi, je gêne le passage!! Ah mais je suis fatiguée là
2 commentaires

Florent

Un grand moment, certainement. Bien raconté en tt cas. Merci pour le partage.

  • il y a 2 mois

Papyjeanclaude85

J'essaie de partager ce grand moment, qui, je suis sur, restera un moment intense de ta vie. Pour moi, c'est le déclic, ce week-end, je sais où je vais à la pêche . . .

  • il y a 2 mois
2 Voyages | 273 Étapes
Gordon's Rock dive site
213e jour (23/10/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux