Ile San Cristobal

Publiée le 01/11/2019
On change d île :-) Ici c'est le paradis pour les lions de mer.

San Christobal, Galapagos, Equateur

Lever 5h du matin, ça faisait longtemps, et ça pique un peu. D autant plus que nous savons très bien que nous n allons pas partir à l heure, comme à  chaque transport. Mais comme on nous a demandé d être au port à 6h00, pour les formalités, afin d être ok pour le départ à 7h00 du bateau, on s exécute bien sagement. Nous attrapons un taxi pour nous descendre au port. Nous sommes un peu en avance, il est 5h50. Il commence à y avoir un peu de mouvement, d autres clients bien disciplinés arrivent aussi. A 06h05, nous interrogeons le poste de contrôle afin de savoir ou nous devons nous présenter, et l on nous précise d attendre sur le banc en face du ponton que l on nous appelle, lorsque l agent de réservation du bateau sera arrivé. Car lui bien sur, il n est pas encore là, et tant qu'il  nous a pas coché sur sa liste des passager et remis un pass pour monter à bord, nous ne pouvons pas passer le contrôle bagages. Et oui, tout cela est très bien organisé, ils ont juste un problème avec les montres! 

Enfin, un monsieur arrive à  peine bien réveillé , attrape un petit pupitre avec le nom du bateau, et invite les clients à s enregistrer, il est 6h15, bon ce n'est pas bien grave, puisque le bateau part à  7h00. Nous avons notre petit pass, et avançons au contrôle bagages. 2 jeunes hommes nous demandent d ouvrir nos sacs, afin de vérifier le contenu. Comment dire, nos affaires sont rangées au millimètre, et surtout le linge sale ne sent pas la rose. On leur souhaite bonne chance, sur le ton de l humour, et on s exécute. Nat qui met toujours son sac dans la housse protection pluie, plus le tout dans la housse protection transport,le tout fermé par  cadenas et oui, c est un peu comme les poupées Russes le sac de Nat, a vu le jeune homme, perdre son sourire, et lui demandera juste si on ne voyage pas avec des fruits,des légumes frais ,et si ses chaussures, ses tongs sont propres! Euh pas vraiment puisque je les portent souvent:-) Et mes chaussures de randonnée, tu me demandes pas? Nat insiste en leur demandant à quoi ça sert tout ça ? (Il est 6h30 du matin, c est pas trop son heure à Nat, je crois qu'ils me l ont un peu énervée).

Le jeune homme, expliquera que c'est pour la protection de chaque île, et surtout pour éviter l apport de graines ou plantes, microbes,externes à l île. Il nous opposera un lien sur le fermeture éclair de nos sacs, rendant impossible toute ouverture. Bon on reste septique sur tout ce cirque, car finalement les  sacs ne sont pas vraiment fouillés, et nos chaussures aucunement désinfecter. Ensuite il nous faut nous mettre en ligne pour pouvoir monter dans le bateau taxi, qui vous conduit au bateau rapide, ancrer un peu plus loin, mais surtout pas à quai. Celui-ci n est qu' à 50m, mais pas le choix, le taxi ramasse 0,50$ par personne :-) Hyper organisé, je vous dis, ici ils ont bien compris comment, faire payer les voyageurs.

Il 07h00, nous sommes  tous installés à bord, le bateau est complet, la mer est un peu agitée, et on commence à se faire brasser, mais sans bouger du port. Finalement à 07h15, les puissants  moteurs sont allumés et c'est parti. 

Nous aurions pu nous lever à 5h45,et être au port 6h30, le résultat aurait été le même, mais ça aurait été moins fun!



Getting up at 5:00 in the morning, it's been a long time, and it stings a little. Especially since we know very well that we will not leave on time, as with every transport. But since we were asked to be at the port at 6:00, for the formalities, in order to be ok for the departure at 7:00 am of the boat, we execute well wisely. We catch a taxi to get us down to the port. We're a little early, it's 5:50. There's starting to be a bit of movement, other well-disciplined clients are coming in as well. At 06:05, we question the checkpoint to find out where we should present ourselves, and we are told to wait on the bench in front of the pontoon we are called, when the boat's booking agent arrives. Because of course, he's not there yet, and until he's checked us off his passenger list and handed over a pass to get on board, we can't pass the baggage check. And yes, it's all very well organized they just have a problem with watches! 

Finally, a gentleman arrives barely awake, grabs a small desk with the name of the boat, and invites customers to check in, it's 6:15, well it's not a big deal, since the boat leaves at 7:00. We have our little pass, and we're going through the baggage check. Two young men ask us to open our bags, in order to check the contents. How to say, our belongings are stored to the millimeter, and especially the dirty laundry does not smell of pink. We wish them good luck, in the tone of humor, and we execute. Nat who always puts his bag in the rain protection cover, plus all in the cover protection transport, all closed by padlock and yes, it's a bit like the Russian dolls the bag of Nat, saw the young man, lose his smile , and will just ask him if we do not travel with fruits, fresh vegetables, and if his shoes, his flip flops are clean! Uh not really since I wear them often:-) And my shoes hiking, don't you ask me? Nat insists that he asks them what's the point of all this? (It's 6:30 in the morning, it's not too much time in Nat, I think they me off a little bit).

The young man, will explain that it is for the protection of each island, and especially to avoid the supply of seeds or plants, microbes, external to the island. It will link us to the zipper of our bags, making it impossible to open. Well we stay septic on this whole circus, because finally the bags are not really searched, and our shoes in no way disinfect. Then we have to get in line to be able to get into the taxi boat, which takes you to the fast boat, anchor a little further, but especially not at the dock. This one is only 50m, but no choice, the taxi picks up $0.50 per person :-) Hyper organized, I tell you, here they understood how, make travelers pay.

It 07:00, we are all installed on board, the boat is full, the sea is is a little agitated, and you start to get stirred, but without moving from the port. Finally, at 07:15, the powerful engines are on and off. We could have got up at 5.45am, and been at the port at 6.30am, the result would have been the same, but it would have been less fun!

Arrivée à San Cristobal

Nous quittons Santa Cruz à l'aube. La vedette rapide nous mène en 2 heures á San Cristobal. Deux heures de tape cul escorté par les frégates, les fous et les puffins. Le port de San Cristobal est plus petit et plus tranquille. Ici les lion de mer sont chez eux. Il partagent les plages avec les baigneurs, occupent les trottoirs et même les fauteuils des terrasses. 

We leave Santa Cruz at dawn. The speedboat takes us to San Cristobal in two hours. Two hours of ass-pat escorted by frigates, lunatics and puffins. The port of San Cristobal is smaller and quieter. Here the sea lion are at home. They share the beaches with the bathers, occupy the sidewalks and even the armchairs of the terraces. 

On prend un méga petit d'en au marché

Nous logerons à la Casa de Jeimy. Situation stratégique puisque à côté du marché. Nous y fonçons pour avaler un deuxième petit dej, cevichē riz tortilla de yuca et de patates. De quoi tenir au corps. Le bateau nous a un peu défait.

We'll stay at Casa de Jeimy. Strategic location since next to the market. We go there to swallow a second breakfast, cevich rice tortilla of yuca and potatoes. It's enough to hold the body. The boat broke us down a little bit.

Les lions de mer
Les oiseaux, très nombreux aussi

L'après midi nous partons pour une rando au nord du port. Direction la plage de Baqueriza. Quatre heures de marche sur un chemin jonché Pierre de lave. Pas du tout bon pour les chaussures et les chevilles. Heureusement, les points de vues sont superbes et toujours les incontournables lion de mer qui passent leur temps à se prélasser sur le sable.


In the afternoon we leave for a hike north of the port. Head to Baqueriza beach. Four hours of walking on a path littered with Lava Stone. Not at all good for shoes and ankles. Fortunately, the views are superb and always the must-see sea lion who spend their time lounging on the sand.

Les crabes rouges
Il y a les cactus
Le lézard
L iguane marin
Les tortues vertes marine sont aussi en très grand nombre
Une superbe crique ou l on viendra faire du snorkelling
1 commentaire

Papyjeanclaude85

paradisiaque !

  • il y a 2 mois
2 Voyages | 273 Étapes
Île San Cristóbal, Équateur
216e jour (26/10/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux