Défilé des silleteros

Publiée le 16/08/2019
Un défilé spectaculaire et haut en couleurs

C'est aujourd'hui le défilé des silleteros. Une tradition qui a largement dépassée les frontières de la Colombie. A l'origine, les campesinos portaient  les marchandises et parfois des personnes sur une chaise accrochée sur leur dos. Les défilés de fleurs ont commencé dans les années 60 et sont devenus une véritable institution. Le défilé commence à 14h mais la foule afflue dès la matinée. Une marée humaine estimée à plus d'un million de personnes. Les gradins sont archi pleins. Sur tout le parcours d'environ 5 kilomètres, la moindre fenêtre sur le défilé est occupée. Après avoir remonté toutes les avenues. Nous nous résignons à nous poster le long d'un barrière. Pas le meilleur emplacement mais y en a certainement des pires

Today is the parade of silleteros. A tradition that has gone far beyond Colombia's borders. Originally, campesinos carried goods and sometimes people on a chair hanging on their backs. Flower parades began in the 1960s and became a veritable institution. The parade starts at 2 p.m. but the crowds flock in the morning. A human tide estimated at more than a million people. The bleachers are full. Over the entire route of about 5 kilometers, the slightest window on the parade is occupied. After going up all the avenues. We resign ourselves to posting ourselves along a fence. Not the best location but there are certainly the worst

Toujours une caravane pub avant le défilé

Commence une interminable attente debout au soleil. Dès 13 heures la caravane publicitaire passe sous un déluge d'applaudissements puis les militaires. On y est habitué. L'ambiance est électrique. Les spectateurs affluent de partout et chaque cm de rambarde se défend bec et ongle. A 15 heures, c'est enfin le premier silleteros qui apparaît. Un soixantenaire portant un bouquet d'au moins 60 km. Ils arrivent par dizaines, non par centaines. C'est un feu d'artifice de couleurs. La foule est en délire. Pour contempler les oeuvres. Les spectateurs Interpellent les porteurs, par un "la vuelta", qui s'exécutent en faisant un tour sur eux même. Pendant 3 heures, c'est une succession ininterrompu de ce que l'on peut faire de plus beau en art floral. Toute la palette des couleurs, une diversité invraisemblable de forme, des compositions d'une incroyable beauté. Groupés par villages, parfois par familles sur 3 ou 4 générations, les porteurs avancent lentement posant régulièrement leur fardeau. Des orchestres et des danseurs maquillés et déguisés entre coupent les cortèges. Ça n'en finit plus.  l'heure de quitter le défilé, nous passons par le point d'arrivée. Ici toutes les compositions s'entassent mais impossible d'approcher tellement la foule est immense. Ce n'est que partie remise.


Begins an endless wait standing in the sun. From 1 p.m. the advertising caravan goes under a deluge of applause and then the military. We're used to it. The atmosphere is electric. Spectators flock from all over and every inch of railing defends itself tooth and nail. At 3 p.m., the first silleteros appears. A 60-year-old man carrying a bouquet of at least 60 km. They arrive by the dozens, not by the hundreds. It's a firework of color. The crowd is delirious. To contemplate the works. The spectators challenge the porters, by a "la vuelta", who perform by taking a ride on themselves. For 3 hours, it is an uninterrupted succession of what can be done in the most beautiful in floral art. The whole palette of colors, an incredible diversity of form, compositions of incredible beauty. Grouped by villages, sometimes by families over 3 or 4 generations, the porters move slowly laying their burden set sail. dice...For 3 hours, it is an uninterrupted succession of what can be done in the most beautiful in floral art. The whole palette of colors, an incredible diversity of form, compositions of incredible beauty. Grouped by villages, sometimes by families over 3 or 4 generations, the porters move slowly laying their burden set sail. Orchestras and dancers made up and disguised between the processions cut. It doesn't end there.  time to leave the parade, we pass by the point of arrival. Here all the compositions pile up but impossible to approach so much the crowd is huge. This is only part postponed.

La police nationale
Les militaires
Les militaires , tout particulièrement ici hommage à ces 2 jeunes morts 10 mn plus tard.
Silleteros
La vuelta
Les jeunes, la relève est assurée
La douleur se lit sur son visage
Les artistes
Les artistes
La foule
Une couronne
Je  suis épuisée
Difficile d approcher les oeuvres
2 commentaires

Gaëlle

Gaelle30

Sublime

  • il y a 1 mois
Anna

Annabaty

Sont ils ainsi toujours à la Fête ces Colombiens ?

  • il y a 1 mois
2 Voyages | 196 Étapes
Medellín, Antioquia, Colombie
140e jour (11/08/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux