PALCOYO

Publiée le 05/12/2019
Tout le monde ne parle que de Vicinua, raimbow colors, dénaturée aujourd'hui par les vendeurs ambulants et le flot ininterrompue des groupes de touristes. On nous a dit qu'il y avait une autre montagne de couleur encore authentique. On y va:-)

Palcoyo, Pérou

Après le départ en nos amis, nous nous sommes accordés quelques jours de farniente. Histoire de rattraper le retard dans les publications. Nous prenons le bus des huit heures. Direction Palcoyo. Un colectivo du centre ville nous laisse à proximité d'un autre bus qui part pour le sud, vers Sicuani. Deux heures après, nous demandons au bus de nous laisser à Chequacoupé. De là faute de collectivo, nous négocions un chauffeur pour 140 sols. 3 heures de voiture aller retour et il devra nous attendre 2 heures au sommet. En route pour la montée. Bien vite nous quittons la route goudronnée. La piste monte le long d'un torrent qui charrie un eau rougeâtre. Les montagnes qui nous encerclent sont faites de terrasses naturelles sur lesquelles paissent des troupeaux de lamas et d'alpaga.


Palcoyo, Peru

After leaving with our friends, we gave ourselves a few days of lazing. To catch up with publications. We take the eight-hour bus. Direction Palcoyo. A colectivo in the city centre leaves us close to another bus that leaves for the south, towards Sicuani. Two hours later, we ask the bus to leave us in Chequacoupe. From there for lack of collectivo, we negotiate a driver for 140 floors. 3 hours drive back and he will have to wait 2 hours at the top. On the way to the climb. Soon we leave the paved road. The trail climbs along a torrent that carries reddish water. The mountains that surround us are made of natural terraces on which herds of llamas and alpaca graze.

Troupeau d Alpaga et lama sur tout le trajet jusqu'au sommet
Les terrasses

Nous montons. Les villages se font de plus en plus petits et isolés, ils habitations de briques rouges sortes de terre comme des huttes de hobbits. L'espace devient immense. Nous montons. Les arbres disparaissent et laissent place aux pelouses puis à des touffes de mousses et à de rares graminées. Nous montons. Enfin nous y sommes. Nous laußons le chauffeur à sa sieste et poursuivons le chemin à pieds. Une dernière ascension d'une quarantaine de minutes. Nous sommes à 4920 mètres. Nous avons le souffle coupé. Manque d'oxygène mais aussi la beauté, l'immensité. Nous sommes quasiment seul. C'est grisant. Au loin les crêtes blanches de la cordillère orientale et au premier plan la montagne aux couleurs. Des arcs en ciel minéraux dus aux sulfates de cuivre, aux oxydes de fer et au soufre. Des sédiments accumulés il y a des millions d'années quand la cordillère étant encore sous les eaux. Un spectacle pour nous seuls, que l'on reste là, à contempler béatement.


We're going up. The villages are getting smaller and more isolated, they houses red bricks kind of earth like hobbit huts. The space is becoming huge. We're going up. Trees disappear and give way to lawns and then to tufts of moss and rare grasses. We're going up. At last we're there. We lauule the driver to his nap and continue on foot. A final ascent of about forty minutes. We're 4920 yards away. We're breathless. Lack of oxygen but also beauty, immensity. We're almost alone. It's exhilarating. In the distance the white ridges of the eastern mountain range and in the foreground the mountain in colors. Mineral rainbows due to copper sulphates, iron oxides and sulphur. Sediments accumulated millions of years ago when the mountain range was still under water. A show for us alone, that we stay there, to contemplate blissfully.

On monte, on monte
Tout est dit
Montagne
Un village
Doudou adore
Nous sommes sans voix
Seul au monde
Trop beau
On ne s en lasse pas
Des mousses
Fleur
Les nappes d eau de haute montagne
En arrière plan les monts enneigés
Le parking, 3 voitures de touristes
Ou en adobe
Une femme Quechua
Toujours ces mûrs sans jointure
Les troupeaux
Au plus près
Incroyable

Encore une très belle journée, il existe peu de tour pour cette montagne de couleur et c'est  très bien! Elle se mérite, environ 7h de transport aller et retour sur la journée, dont la montée, et ou descente sur une piste, ou les véhicules se croisent difficilement. Sensations fortes garanties.Plus 1h20 environ de marché aller et retour, tout ça  a 4920m d altitude . Partez très tôt le matin :-):-):-):-)  Ca vaut vraiment le coup, même si le soleil fait défaut.

Le paysage

https://photos.app.goo.gl/N9GtdCrtYiJgVqB37

Nous avons adoré
2 commentaires

Hervé

Stengy

Vraiment super jolie cette montagne, ça n'a pas dû être simple près des 5000m.bravo

  • il y a 8 mois
Michel

Mlebarbu

Très jolies ces montagnes. Et tout ça au dessus de l’altitude notre Mont-Blanc. Vous nous en faites voir de toutes les couleurs.

  • il y a 8 mois
2 Voyages | 354 Étapes
Palccoyo Rainbow Mountain, Pérou
253e jour (02/12/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux