L Amazonie Colombienne

Publiée le 25/09/2019
Un nouveau rêve que l on concrétise!

Amazonie, Colombie

 Vue l'expérience de la veille nous décidons de prendre le bus pour l'aéroport au plus tôt. A 8 heure, ce samedi, la traversée de Bogota est un jeu d'enfant. Trois heures plus tard, l'avion décolle pour Laeticia.

A l aéroport,  2 gamins

Nous atterrissons apres deux heures de vol. Passer de Bogota à Leticia, c'est comme prendre un gros décalage horaire dans la tête. Un changement d'hemisphere et surtout de climat radical et physiquement éprouvant. A peine sortie de l'aéroport nous filons vers le marché. Un déjeuner avant de prendre le bateau qui fait remonter d'instinct des odeurs et des sensations Guyanaises. Soupe et ragoût de poissons dans une chaleur et une moiteur à peine soutenable. Nous sommes trempés.

We land after a two-hour flight. Moving from Bogota to Leticia is like taking a big jet lag in your head. A change of hemisphere and especially of a radical and physically demanding climate. As soon as we leave the airport we head to the market. A lunch before taking the boat that instinctively brings up The Smells and Sensations of Guyana. Fish soup and stew in a heat and a barely sustainable moistness. We're soaked.

Le marché de leticia
Le déjeuner

Il est temps de filer vers le port. Enfin, le voilà, LE Fleuve. L'Amazone est large comme la Loire à Saint Nazaire sauf que nous sommes ici á plus de deux mille kilomètres de l'embouchure et en saison sèche.

It's time to head to the port. Finally, here it is, the River. The Amazon is as wide as the Loire in Saint Nazaire except that we are here more than two thousand kilometers from the mouth and in the dry season.

Il faut traverser la lagune avant d arriver au port
La lagune
L Amazone
L embarcadère

Nous embarquons á bord du Rapido. Une  pirogue de vingt mètres de long pour deux mètres de large où sont se serrent une cinquantaine de passagers. Filer a plus de 30 noeuds pendant une heure est un bonheur de fraîcheur. Ce fleuve est une autoroute. Des petits canots á rames jusqu'aux barges, c'est l'unique moyen de communication d'une infinité de villages et hameaux.

We're boarding the Rapido. A canoe twenty meters long and two meters wide where are about fifty passengers. Spinning at more than 30 knots for an hour is a joy of freshness. This river is a highway. From small canoes to rows to barges, it is the only means of communication for an infinite number of villages and hamlets.

La compagnie du Rapido

On Nous demande de descendre du bateau á Santa Sofía, l'une des nombreuses communautés du fleuve, oui complètement émerveiller nous avions oublié de demander à Juan ou l on devait s arrêter! Jaime nous y attend. Il nous faut encore marcher une demi heure avant d'arriver à destination. Un campement en forêt composé de trois cabanes. Confort minimal sans électricité ni eau potable.

We are asked to get off the boat in Santa Sofia, one of the many communities of the river, yes completely marvel we had forgotten to ask Juan where we had to stop! Jaime is waiting for us. We still have to walk half an hour before we reach our destination. A forest camp consisting of three huts. Minimal comfort without electricity or drinking water.

Santa Sofia village
un pont suspendu pour aller au camp,
Notre chambre
Le protecteur de notre chambre
La cabane au fond du jardin, tu sais c est quoi:-)

Wc : Confort minimaliste mais vu incroyable sur la jungle, il y a quand même un rideau rose pour les filles et bleu pour les garçons. Il y a bien un wc en céramique, mais pas de raccordement à l eau. Parce qu il n y a pas d eau. Il faut remplir ton petit seau d'eau et le vider dans la chasse d eau pour pouvoir la tirer ! 

Bon ce qui est sur pour moi, c'est qu' à partir de 17h00, je ne bois plus rien, pas question  que je me lève  La nuit pour traverser le camp à la frontale! Il fait jour à 4h45, je serais la première tout les matins pour aller au toilette:-)

La douche, et bien elle existe pas!

Tu as une poubelle de 100l avec un peu d eau de la rivière, petit  affluent du fleuve qui coule pas trop loin du camp, je vous renvoi  à la photo du fleuve pour la couleur  de l eau!  Ce sera donc douche multi mineralisée, dans la partie douche,qui est un plancher et 3 panneaux pour faire le carré, oui le 4ème ou la porte ou le rideau  ben non ça existe pas:-) Ceci dit là encore une fois qu'elle vue incroyable lorsque tu te laves. L eau est très fraîche, mais c'est presque agréable tellement il fait chaud! On va oublier le shampooing et après shampooing pendant 5 jours:-)

Le wc
La douche
La vue des deux
La partie cuisine, ou on prendra nos repas

Le temps de s'installer et de mettre au point notre programme des jours á venir,arrive au milieu une petite tribue de capucins à museau blanc qui viennent grignoter quelques bananes avec nous, et il fait nuit.

The time to settle down and develop our program for the next few days, arrives in the middle a small tribe of white-nosed capuchins who come to nibble on some bananas with us, and it's dark.

Les capucins, absolument pas farouche et encore moins agressif, nous sommes  chez eux:-)
On partage une banane :-)
Les capucins

Il est 18h. L'obscurité avale tout. Et les bruits de la selva (la forêt) prennent le dessus. Nous dinons à la bougie. Avant de passer sous la moustiquaire de nos couchages je sors avec l'un des guides pour une première virée nocturne. Avant de rentrer sous les arbres, Enderson me demande de poser la main au sol et de demander la permission à la Selva de rentrer en son sein. Un peu surpris je m'exécute. Une marche d'une bonne heure en forêt. Ici, á la lueur des frontales, c'est microcosmos. Grenouilles, scorpions, araignées et une multitude d'insectes se donnent rendez vous. Un festival qui se joue au chant des oiseaux nocturnes. C'est l'Armada de moustiques qui nous oblige à rentrer


It's 6:00. Darkness swallows everything. And the sounds of the selva (the forest) take over. We din by candlelight. Before going under the mosquito net of our beds I go out with one of the guides for a first night out. Before going under the trees, Enderson asks me to put my hand on the ground and ask the Selva's permission to go back into her bosom. A little surprised I run. A good hour's walk in the forest. Here, in the glow of the frontals, it's microcosmos. Frogs, scorpions, spiders and a multitude of insects meet. A festival that is played with the song of nocturnal birds. It is the Armada of mosquitoes that forces us to return

1 commentaire

Papyjeanclaude85

Jane, Tarzan et chita . . . Hou, houououou . . .

  • il y a 3 mois
2 Voyages | 271 Étapes
Leticia, Amazonas, Colombie
174e jour (14/09/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux