Bahia Solano

Publiée le 01/09/2019
Ballade dans la mangrove et ville à pied

Il a plu toute la nuit et, ce matin, l'orage gronde encore. C'est la mort dans l'âme que nous annulons la plongée. Dommage, les fonds marins sont ici aussi riches que les forêts. Ce n'est qu'en fin de matinée que nous nous décidons à partir à pieds dans les alentours. La mangrove occupe la partie nord du village. On y accède par un long ponton au milieu des cabanes sur pilotis. Ces quartiers accueillent sans doute les populations les plus pauvres

Mangrove
Ici les enfants jouent dans la mangrove
Message
Le cochon est très présent aussi signe extérieur de richesse :-)

 En continuant autour du village, on traverse les faubourgs qui poussent comme des champignons. A la façon de corons, ils accueillent toute une population de déplacés issus de l'exode rurale. Noirs et indiens s'y retrouvent dans un joyeux mélange coloré propre à la Colombie. La ville s'agrandie, comme partout, au détriment des surfaces agricoles, qui, elle même, empiètent sur la forêt, à grands coups de défrichements. Une triste réalité dont peu de monde se soucie. Durant notre déambulation, nous nous arrêtons parfois pour échanger quelques mots. Divers artisans, échoppes en tout genre, coopératives de pêcheurs. La vie est grouillante et se fait dans la rue. Il faut parler, échanger. Dire d'où l'on vient, comment on trouve le pays, comment c'est chez nous. Ce temps de la parole trop souvent oublié

Le loro trouve aussi sa place dans la mangrove
La boucherie du village      oui oui ce sont bien tête et pied de vache:-)
La poissonnerie du village
1 commentaire

Anna

Annabaty

je suis très septique quant au sort des trois chiens et des deux chats ????

  • il y a 2 mois
2 Voyages | 230 Étapes
Bahía Solano, Chocó, Colombie
150e jour (21/08/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux