Medellin Défilé de vieilles voitures et Graffiti tour Commune 13

Publiée le 14/08/2019
Belles voitures et beaux dessins

Premier grand défilé du week end. Celui des voitures anciennes. Après avoir étudié le parcours, nous nous installons sur l'autoroute. A priori ça ne choque personne puisque des dizaines de familles obligent les voitures et la motos à ralentir sur la double voie encore ouverte à la circulation sous le regard bienveillant des policiers. La place est parfaite, nous sommes aux premières loges. Reste plus qu'à patienter 2 heures. Au passage des premiers véhicules, en fait, la caravane publicitaire, ce sont des milliers de personnes qui ont investi les talus. Nous y retrouvons notre groupe de policiers musiciens juchés sur un énorme camion, les motards, les transporteurs. Un patchwork de 2 et 4 roues sans grand rapport avec les voitures anciennes. Enfin, ca commence.  2019 marque les 50 de Renault en Colombie. Une retromobile non exhaustive mais pleine de gaieté car les Colombiens sont fan de R12, 4L et autre R6. Puis, des années 80 aux années 20, nous voyons défiler des centaines de voitures. Groupées par décennies. Beaucoup d'américaines biens sur. Les pompiers ferment le cortège avec des véhicules probablement centenaires. Une petite voix me dit que toute cette débauche de carburant n'est pas bien raisonnable mais comment résister à cette allégresse générale

First big parade of the weekend. The old cars. After studying the route, we settle on the highway. On the face of it, it doesn't shock anyone because dozens of families force cars and motorbikes to slow down on the double lane still open to traffic under the watchful eye of the police. The place is perfect, we are in the front row. All that remains is to wait 2 hours. When the first vehicles passed by, in fact, the advertising caravan, thousands of people took over the embankments. We meet our group of police musicians perched on a huge truck, bikers, transporters. A patchwork of 2 and 4 wheels unrelated to vintage cars. I mean, it's starting.  2019 marks Renault's 50 in Colombia. A retromobile not exhaustive but full of cheerfulness because Colombians are a fan of R12, 4L and other R6. Then, from the 80s to the 1920s, we see hundreds of cars...

On s installe sur l autoroute sur les conseil de la police
Ca donne ça, le défilé est dans 2 h
Défilé de la caravane
Voiture  fleuris
Renault est à  L honneur cette année pour leur 50 ans de présence en Colombie
Les  vieilles voitures
Les vieilles voitures
Les vieilles voitures
Les vieilles voitures
Les vieilles voitures
Les pompiers

Dans l'après midi nous retrouvons Cindy ( cousine d'un amis Nîmois). Elle se propose de nous servir de guide dans la communa 13 puisqu'elle y habite. L'histoire de la communa 13 débute dans les années 60. Les premiers campesinos s'installent en périphériques de la ville, dans des habitations de fortune. On peut parler de bidonvilles. Sur ces versants escarpés et loin de tout, les mouvements révolutionnaires trouvent un terrain idéal pour mener leurs actions. Avec l'arrivée des milices para militaires, les conflits se multiplient et se durcissent et lorsque l'armée décide de faire le ménage. L'endroit se transforme en champ de bataille. Ce n'est qu'un résumé  très court. A partir des années 2010. Las de subir les violences et de voir disparaître parents et enfants, la populations et plus particulièrement les collectifs d'artistes décident de redonner vie à leurs quartiers. Marcher dans la communa 13, c'est lire son histoire sur les murs au travers de centaines de fresques et dessins qui racontent tous un événement. De la révolution à l'opération Orion. Tentative de reprise des quartiers par l'armée. Même si la délinquance persiste et l'armée très présente sur tout le parcours, la communa 13 est passée du statut de quartier parmi les plus dangereux au monde, à celui d'emblème d'une reconquête par ses habitants. Elle voit aujourd'hui passer plus de 100 000 touristes

In the afternoon we meet Cindy (cousin of a nîmois friend). She proposes to serve as a guide in the communea 13 since she lives there. The history of the commune 13 begins in the 1960s. The first campesinos settled in the outskirts of the city, in makeshift dwellings. We can talk about slums. On these steep slopes and far from everything, revolutionary movements find an ideal ground to carry out their actions. With the arrival of paramilitary militias, conflicts multiplied and hardened and when the army decided to clean up. The place turns into a battlefield. This is just a very short summary. From the 2010s. Tired of violence and seeing parents and children disappear, the population and especially the artists' collectives decide to revive their neighbourhoods. Walking in the communea 13 is reading its history on the walls through hundreds of frescoes and drawings that...

Graffitis
Graffitis au cimetière hommage aux disparus
Tout est écris
Suite de la fresque
Fin de la fresque
Des artistes de rues
De toute beauté, ma préférée
Avec Cindy  et son fils
Hommage
Vue de la Communa 13
Le drapeau
Stéphane qui fait  le fou avec Jeronimo
Souvenirs de la guérilla  affichée partout dans les ruelles
Les militaires sont partout et lourdement armé, tous les 200m environ
La communa 13

Nous avons trouvé beaucoup de similitude avec le film Banlieue 13. Peut-être ici fut une source d inspiration :-)

Vie locale
Graffitis

Tous les hôtels proposent le graffiti tour, tu peux le faire seul, mais uniquement en journée, et sur les axes principaux. Tout n'est évidemment pas parfait ni sans risque :-)

2 commentaires

Anna

Annabaty

très beau et très vivant , malgré, on s'en doute, tout ce que çà peut camoufler...

  • il y a 6 jours

Papyjeanclaude85

Je trouve tous ces "grafs" superbes et très forts d'expression . . .

  • il y a 5 jours
2 Voyages | 176 Étapes
Medellín Colombia, Medellín, Antioquia, Colombie
139e jour (10/08/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux