Tour 360 de l île San Cristobal en bateau

Publiée le 08/11/2019
Allez on part en mer:-)

A défaut d'une croisière de plusieurs jours, nous partons pour un tour de l'île.

Nous avons rendez-vous à l agence à 07h00 du matin, aïe l hostal où nous sommes ne permet l utilisation de la cuisine pour les petit déjeuner qu' à partir de 07h00. Impossible avant puisque le gaz est tout simplement coupé de 10h du matin à 07h00 le lendemain. Oui cela nous a aussi étonné, surtout que nous avions choisi cet hostal sur son critère de cuisine. Bref on ne peux pas avoir juste à tout les coups, nous nous sommes adaptés. Mais là il nous faut trouver un lieu pour prendre un café et manger un morceau, sauf qu' ici l île se réveille à 07h00! Nous avons tout de même négocié hier soir avec une boulangerie d ouvrir pour nous à 06h30 pour prendre un petit déjeuner, et pour être sûr avons laissé une avance.

Nous nous présentons à 06h30, et à notre étonnement la boulangerie est fermée. Bon  nous restons zen, et patientons jusqu'à 06h45,et voir arriver un jeune homme tout souriant pour nous ouvrir et préparer notre petit déjeuner. On a horreur de ça mais il va encore falloir avaler en 5 mn, nos oeufs brouillés, pain façon croque monsieur et le café brûlant :-) Nous arrivons pile à 07h00 à l agence, mais comme partout il y en a toujours un qui est en retard.

À 7h30, trente nous embarquons à bord de la vedette. Nous sommes une dizaine de touristes pour découvrir, en une journée, quelques sites inaccessibles autrement qu'en bateau.

In the absence of a cruise of several days, we leave for a tour of the island.

We have an appointment at the agency at 07:00 in the morning, aïe the hostal where we are only allows the use of the kitchen for breakfast from 07:00. Impossible before since the gas is simply cut off from 10am to 07:00 the next day. Yes it also surprised us, especially since we had chosen this hostal on its cooking criteria. In short we can not have just every shot, we adapted. But now we have to find a place to have a coffee and a bite to eat, except here the island wakes up at 7:00! We still negotiated last night with a bakery to open for us at 6.30am for breakfast, and to be sure left an advance.


We show up at 6:30 a.m., and to our astonishment the bakery is closed. Well we stay zen, and wait until 6:45, and see a young man arrive all smiling to open us and prepare our breakfast. We hate it but we'll still have to swallow in 5 minutes, our scrambled eggs, bread like croque gentleman and coffee burning :-) We arrive right at 07:00 at the agency, but as everywhere there is always one that is late.

At 7:30, thirty we board the boat. We are a dozen tourists to discover, in one day, some sites inaccessible other than by boat.

La boulangerie fermée
Test image de la go pro de l agence

Le Léon dormido, autrement appelé kicker rock est constitué de deux énormes rochers volcaniques de 140 mètres de haut. Deux monolithes séparés par un canal d'une vingtaine de mètres. Nous nous mettons à l'eau dans une eau à 20 degrés. Nous avons bien fait de louer des combinaisons intégrales. La mer est calme, le courant est faible et la visi acceptable. Heureusement. Malgré son stress, Nath se met à l'eau et prend rapidement ses aises. Sans référence autre que la paroi, le grand bleu est toujours impressionnant. Nous croisons rapidement nos premières tortues pendant que l'ombre d'un requin marteau se dessine au loin. Nous nageons au pieds de ces impressionnants cailloux en direction du canal. Autour de nous les bancs de sardines et de spra se font de plus en plus important. Des méduses à moitié mangées par les tortues et des salpes transparentes flottent tout autour de nous. La vie en pleine eau est aussi foisonnante que sur la côte.

Leon dormido, otherwise known as kicker rock, consists of two huge volcanic rocks 140 meters high. Two monoliths separated by a canal of about twenty meters. We get into the water in 20-degree water. We did well to rent integral suits. The sea is calm, the current is low and the visi acceptable. Fortunately. Despite his stress, Nath gets into the water and quickly gets comfortable. With no reference other than the wall, the big blue is always impressive. We quickly cross our first turtles as the shadow of a hammerhead shark draws in the distance. We swim at the foot of these impressive pebbles towards the canal. Around us the schools of sardines and spra are becoming more and more important. Half-eaten jellyfish and transparent salps float all around us. Life in the open water is as plentiful as it is on the coast.

Le Léon Dormido ou Kickers Rock
Le rocher
La faille
L intérieur de la faille

Nous croisons rapidement nos premières tortues pendant que l'ombre d'un requin marteau se dessine au loin. Nous nageons au pieds de ces impressionnants cailloux en direction du canal. Autour de nous les bancs de sardines et de spra se font de plus en plus important. Des méduses à moitié mangées par les tortues et des salpes transparentes flottent tout autour de nous. La vie en pleine eau est aussi foisonnante que sur la côte. En entrant dans le détroit, tout s'assombrit. Les parois vertigineuses font résonner le resac des vagues. Sous l'eau, des murs couverts de vies dont on a du mal a différencier le végétal et l'animal.  Sous nos palmes, c'est un tapis de poissons qui se déroule. Je plonge dans le nuage vivant qui s'écarte comme par magie. En trois brassées on perd tout repéré tellement le nombre de poissons est important. La vraie richesse du lieu est là, dans ce bouillon de vie base de la chaîne alimentaire. Après une heure, nous remontons à regret dans le bateau. 


We quickly cross our first turtles as the shadow of a hammerhead shark draws in the distance. We swim at the foot of these impressive pebbles towards the canal. Around us the schools of sardines and spra are becoming more and more important. Half-eaten jellyfish and transparent salps float all around us. Life in the open water is as plentiful as it is on the coast. As you enter the strait, everything darkens. The vertiginous walls echo the surf of the waves. Under water, walls covered with lives that are difficult to differentiate between plants and animals.  Beneath our fins, a carpet of fish unfolds. I plunge into the living cloud that magically spreads. In three loads we lose everything spotted so the number of fish is important. The real richness of the place is there, in this broth of life based in the food chain. After an hour, we regretfully get back in the boat. 

Une des nombreuses tortues

Un deuxième arrêt se fait à Bahia sardina. Il suffit de mettre la tête sous l'eau dans la baie pour y voir les milliers de ces poissons évoluer en grand serrés. Une plage au sable fin et blanc comme de la farine. Le site est particulièrement reconnu pour ses pontes de tortues vertes. Nous croiserons d'ailleurs deux énormes carapaces vides. Sur la d'une, des centaines de trous comme sur un camp de bataille, marquent les lieu de ponte, certains tout frais puisqu'on y voit encore les empreintes des tortues.


A second stop is made in Bahia sardina. Just put your head under water in the bay to see the thousands of these fish evolve in large tights. A beach with fine, white sand like flour. The site is particularly known for its green turtle clutches. We will also come across two huge empty shells. Hundreds of holes on one, like a battle camp, mark the nesting grounds, some fresh since you can still see the footprints of the turtles.

Un fou volant,  hi hi hi
Bahia Sardina
Plage de ponte des tortues
Bahia Sardina
Le héron
La lagune  de Bahia Sardina

Nous poursuivons notre exploration du nord de l'île. La tentative de pêche à la traîne, bien qu'infrutueuse, à le mérite d'attirer quelques oiseaux. En particulier les fous; Masqués, à pattes bleues et surtout à pattes rouges. Eux aussi endemiques de Galapagos. Notre dernier arrêt se fait à Punta Pitt. Une petite anse à l'abri de la houle qui nous brasse depuis le passage à l'est de l'île. Après déjeuner, nous accostons. Une petite marche sur la lave coupante à travers une forêt de cactus et nous arrivons au bord d'un lagon. Nous plongeons dans une eau opaque mais rapidement nous croisons les premiers locataires. Des bandes de requins pointe blanche dorment paisiblement sur les fonds sableux. Sur les parties plus pierreuses, se sont les tortues qui mangent tranquillement alors que dans les parties plus profondes on croise les raies. Sur le fond, les pastenagues et, volant entre deux eaux, des troupes de raies aigles. Autant dire que l'heure passe en un éclair. Le retour se fait par la côte sud. Une heure à contempler le ballet des puffins et les sauts d'une raie manta.


We are continuing our exploration of the north of the island. The attempt to troll, although unsuccessful, has the merit of attracting some birds. Especially the fools; Masked, blue-legged and mostly red-legged. They too are endemiques of Galapagos. Our last stop is in Punta Pitt. A small cove sheltered from the swell that has been brewing us since the east of the island. After lunch, we dock. A small walk on the sharp lava through a cactus forest and we arrive at the edge of a lagoon. We dive into opaque water but quickly we meet the first tenants. Bands of white tip sharks sleep peacefully on the sandy bottoms. On the more stony parts, there are the turtles that eat quietly while in the deeper parts we cross the rays. On the bottom, the stingrays and, flying between two waters, troops of eagle rays. Suffice to say that the hour passes in a flash. The return is done by the ballet of puffins and the jumps of a manta ray.

Superbe journée que nous recommandons

Great day we recommend

On continue notre exploration
Fou à pattes rouges
Froid moi, jamais avec la combinaison 5mm, et même je flotte vraiment bien :-):-):-)

Agence Éco fishing Tour, les sorties énormément, et sur les plages se font avec un guide naturaliste du parc national, qui connaît aussi bien  le monde sous marins que terrestre.


Nous sommes  un peu déçu par le logement, hostal Casa de Jeimy, la chambre est très  confortable, et la terrasse aussi, mais Impossible d utiliser les cuisines, il y en a 3 , la gérante gentille mais sans plus. 


Direction le lagon
Les cactus

En résumé de ces 10 jours aux Galapagos, il est tout à fait possible de faire un séjour avec un coup contrôlé. Les postes de dépense les plus importants et inévitables, sont les billets d avion, en moyenne pour les touristes 450$ à 500$, la taxe d entrée 100$ et la taxe de territoire 20$ , le tout par personne.

Ensuite, choisir un hostal qui offre un avec accès cuisine, l eau filtrée et prêt de vélo. En basse et moyenne saison , si vous restez plusieurs nuits, il est possible de négocier le tarif. 

Vous pouvez voir que nous avons fait des sorties gratuites, en marchant ou à vélo, qui sont proposées dans des tour aux tarifs  exorbitants!

Sur San Cristobal c est un peu plus compliqué, dès qu'il faut un transport c est le taxi ou le bateau et du coup c est plus cher. 

La côte

Une très belle journée 

1 commentaire

Florent

Vraiment une belle étape, quelle richesse

  • il y a 1 semaine
2 Voyages | 250 Étapes
Île San Cristóbal, Équateur
220e jour (30/10/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux