Visite de Cartagena

Publiée le 01/08/2019
Nos premiers pas dans la ville historique

Cartegena est une ville d'histoire. Depuis les premiers conquistadors, elle a été le lieu de nombreuses batailles car très convoitée par tous les grands pays coloniaux. Son architecture en atteste. Citée fortifiée, chaque batiment, chaque place reconte une histoire. Le premier choc c'est d'abord le flot de vendeurs ambulants. La Colombie bat sans doute le record de la débrouille. Toujours avec le sourir mais avec une incroyable ténacité. Tout se vend, se sous traite. La moindre pièce vaut de l'or. Ajoutez y l'immigration Vénézuélienne et vous avez l'assurance de rues bien encombrées. Malgré tout Cartagena est une ville agréable. Dans la vielle ville, les batiments rivalisent de couleurs et de beauté. On se croirait revenu au temps des lumières. Des balcons en bois tombent d'énormes bouquets de bougainvilliers et de climatites. Les facades cachent souvent de superbes cours intérieures fermées par de lourdes portes cloutées au milieux desquelles trone de superbes heurtoirs à l'effigie de la classe sociale de ses propriétaires. L'histoire religieuse est aussi bien présente.  Les tours et les clochers ne manquent et pourraient être la scène d'un nouveau Assassin Creed. Chaque croisement reserve son lot de surprise. Ici une librairie café ( abacos libros y cafe) là le bar KGB (kgb catagena) accumule une quantité incroyage d'objets de l'ère soviétique. Regulierement ses vendeurs proposent de succulents jus de fruits pressés. Sur la place aux fleurs les ecrivains publiques s'affairent sur des machines vieilles de 50 ans. Au dejeuner, Nous nous regalons dans une cantine végétarienne (vegetariano girasol). Sur le retour vers l'hotel, j'achète chez un bouquiniste du parc centenario, les veines ouvertes de l'Amérique latine. Le best seller de E Galeano, en espagnol bien sur. Un bon moyen d'ameliorer la langue.

Nous traversons un centre commercial. En réalité une accumulation de micro boutiques. Une sorte de souk façon latino. On y coiffe de cheveux et de barbes, on y répare tout et n'importe quoi. Un capharnaum plein de bruit et de convivialité.

Une fois la chaleur du debut d'après midi passée nous repartons visiter la forteresse de San Felipe. En plus de la visite sur les différents ramparts et au travers d'un dédale de souterrains, un film d'animation retace les premières heures de la ville et en particulier comment la cité a résisté à l'assaut de la grande armada. Un vrai cours de stratégie


Cartegena is a city of history. Since the first conquistadors, it has been the site of many battles because coveted by all the great colonial countries. Its architecture attests to this. Fortified city, each building, each square tells a story. The first shock is first of all the flood of street vendors. Colombia is probably breaking the record for resourcefulness. Always with the smile but with incredible tenacity. Everything sells, goes under the trade. Every coin is worth gold. Add venezuelan immigration and you have the assurance of well congested streets. Despite everything Cartagena is a nice city. In the old town, the buildings compete with colour and beauty. It's like going back to the days of the lights. Wooden balconies fall huge bouquets of bougainvillea and climatites. The facades often hide beautiful courtyards closed by heavy studded doors in the middle of which trone of superb bumpers with the effigy of...

Petite église
Beaucoup de place à  arcades
C colomb
Les balcons
Castillo San Filipe
Portes de los coches une entrée des remparts
Au rempart
Le KGB cafe
Fin de journée
0 commentaire

2 Voyages | 232 Étapes
Cartagena, Province de Carthagène des Indes, Bolívar, Colombie
120e jour (22/07/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux