Depuis San Pedro de Atacama cap au Sud

Publiée le 20/12/2019
Désert de l Atacama, jour 1, direction Sud.

Depuis l'entrée au Pérou, il y a plus d'un mois, nous avons fait connaissance avec le désert. Du sable, des cailloux et des dunes. Sans en être follement amoureux. Il faut avouer que ces Paysages ont quelque chose de fascinant. L'Atacama c'est le désert. On passe du niveau de la mer aux sommets des Andes à plus de 6 000. Depuis San Pedro, c'est une incroyable diversité de sites qui s'offrent à nous. Nous allons explorer tour á tour les 4 points cardinaux.


Since entering Peru more than a month ago, we have become acquainted with the desert. Sand, pebbles and dunes. Without being madly in love with it. It must be admitted that these Landscapes have something fascinating. The Atacama is the desert. We go from sea level to the peaks of the Andes to more than 6,000. From San Pedro, it's an incredible diversity of sites available to us. We will explore the four cardinal points in turn.

Et voilà :-):-):-)

Cap au sud. 

Depuis San Pedro c'est une plaine immense. Où plutôt, une cuvette qui s'étend sur près de 100 kilomètres vers le sud. Il y a 35 millions d'années cette terre était le fond d'un océan où les sels minéraux se sont déposés. Aujourd'hui,  les eaux des sommets s'y déversent bien souvent de façon souterraine. Et, par capillarité, remonte le sel à la surface. La chaleur d'Atacama fait le reste. Pourtant, dans l'un des déserts les plus arides de la planète, la vie a su trouver sa place. Depuis les diatomées mangées par les arthémias qui à leur tour font le repas des oiseaux des salars. C'est toute une chaîne alimentaire symbolisée par la présence des flamants.  Il en existe ici trois espèces, sur les six répertoriées. La tête sous l'eau, ils tamisent de leur bec des litres d'eau salée dans un ballet qui se reflète parfaitement à la surface du lac. A part l'eau, tout est blanc. Les cristaux de sel sont partout. A plus de 2000 mètres, la réverbération est terrible. Et pourtant, encore une fois, la vie a émergé. Un lézard, des libellules. Ce qui pourrait faire sourir relève de l'exploit et la lagune de Chaxa est un véritable oasis au milieu d'une immensité des sable et de sel.

Head south. 

From San Pedro it is a huge plain. Or rather, a bowl that extends for nearly 100 kilometers to the south. 35 million years ago this land was the bottom of an ocean where mineral salts were deposited. Today, the waters of the summits often flow underground. And, by capillarity, lifts the salt to the surface. Atacama's heat does the rest. Yet in one of the driest deserts on the planet, life has found its place. Since the diatoms eaten by the arthemias who in turn make the meal of the birds of the salars. It is a whole food chain symbolized by the presence of flamingos.  There are three species here, out of the six listed. With their heads under water, they sift edits litres of salt water in a ballet that is perfectly reflected on the surface of the lake. Apart from the water, everything is white. Salt crystals are everywhere. At more than 2000 meters, the reverberation is terrible. And yet,again, life has emerged. A lizard, dragonflies. What could make you smile is a feat and the Chaxa lagoon is a veritable oasis in the middle of an immensity of sand and salt.

Lagune de Chaxa
Ballade parmi les cristaux de sel
Les Flamands , et l effet miroir
Mouettes Andines
Dans la saline se cache un flamand
L effet sel
Flamand rose Chilien, Flamand noir et blanc dit Flamand des Andes
La star du jour
Becasseau en migration
Élégance
Tout le monde trouve sa place
Il y a de quoi observer
Becasseau en migration
Sel, et oiseaux à perte de vue, ce n est pas un mirage
Arthemias, nourriture de tout ce petit monde
On a trouvé le lézard, ouf pas facile dans ce décor

Nous quittons la plaine pour prendre de la hauteur. A pas de loup nous nous approchons des volcans endormis. A plus de 4000 mètres, deux lacs d'altitudes, Miniques et Miscanti,  sont comme deux taches bleues qu'un peintre aurait jeté sur une toile d'ocre et de gris. Encore une fois les oiseaux sont présents en nombre pendant que les vigognes, cousines sauvages de lamas et alpagas, broutent les touffes de graminées dures comme des paillassons.

We leave the plain to gain height. At no wolf we approach the dormant volcanoes. At more than 4000 meters, two lakes of altitude, Miniques and Miscanti, are like two blue spots that a painter would have thrown on a canvas of ochre and gray. Once again the birds are present in numbers while the vicunas, wild cousins of llamas and alpacas, graze the tufts of hard grasses like doormats.

Quelques plantes fleuries résistent dans ce désert
On prend de la hauteur
Sur la route, un couple ultra courageux
On va par là bas
Vicunia
Et milieu,  lac d altitude  . trop beau
Les volcans  veillent
Les oiseaux
Les vicunias paisibles
Seul au monde ou presque
On va voir autre lac
Pour te diriger:-):-):-):-)
Ça c est ce que mange les vicunias, dur comme du bois ou presque
Sur les rives du deuxième lac, un troupeau de vicunias
J en reste sans voix
Il est l heure de déjeuner
Un vrai moment de plaisir
Le volcan d en face, ultra bien dessiné :-):-):-)
Retour à la voiture, au loin un troupeau de vicunia traverse tranquillement
Un oiseau nous indique le chemin :-):-):-):-)
Mon autre star du jour,  une certaine élégance et fierté
Point de vue
Point de vue

Toujours vers le sud, la route se poursuit au travers d'une large pampa où nous avons la chance d'apercevoir quelques nandous. Au rythme des noms évocateurs, Agua calientes, Piedra roja, les paysages alternent falaises d'argile, lacs salés et montagnes sur lesquelles subsistent quelques rares névés. Un festival de couleurs dont on ne se lasse pas.


Also to the south, the road continues through a large pampa where we have the chance to see some nandous. To the rhythm of evocative names, Agua calientes, Piedra roja, the landscapes alternate clay cliffs, salt lakes and mountains on which remain a few rare neves. A festival of colors that you never get enough of.

Quelques  neiges sur les sommets
Nandous
Et parce que l on s en lasse pas
Magie du lieu

Le bon plan, c est vraiment la location de voiture, qui vous permet, l autonomie, et qui est moins chère que les excursions au départ de San Pedro de  Atacama. Après pour faire plus écologique, vous pouvez proposer les places restantes du véhicule à partager avec d autres voyageurs. 

Nous n 'avons pas fait ce choix, car peu de temps pour le faire, et à l 'hostal où nous étions, les personnes avaient déjà fait leurs programmes.

Et puis, au moins on a pu rester le temps que nous voulions sur les différents lieux, sans avoir à faire de compromis. 

Oui privilège égoïste que j 'assume complètement,( moi Nat):-), n ayant pas trouvé de personne capable de rester 2h sans bouger à observer les oiseaux!:-):-):-):-):-) ah ah ah



3 commentaires

Gaëlle

Gaelle30

C'est d'une beauté à couper le souffle... et photos magnifiques

  • il y a 9 mois
Anna

Annabaty

vraiment des vues exceptionnelles !!!!et je dis un grand bravo à la photographe!!!!!

  • il y a 9 mois

Florent

Belles couleurs

  • il y a 9 mois
2 Voyages | 354 Étapes
Laguna Chaxa, San Pedro de Atacama, Chili
260e jour (09/12/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux