Panajachel

Publiée le 15/04/2019
Nous sommes sur les rives du lac Atitlan.

Le cratère d'un ancien volcan rempli par les eaux. Mais il est aussi bordé par d'autres colosses qui rendent le site très impressionnant. Le lac est entouré dune dizaine de villages dont chaqu’un a su conserver son identité par sa couleur et les costumes des ethnies qui y habitent. Un premier tour de Panajachel nous permet de constater combien les traditions sont encore bien présente mais aussi combien ce pays aime la couleur.

En English

The crater of an ancient volcano filled by the waters. But it is also bordered by other Colossians that make the site very impressive. The Lake is surrounded by a dozen villages, each one of which has retained its identity by its colour and the costumes of the ethnicities that inhabit it. A first round of Panajachel allows us to see how much the traditions are still present but also how much this country loves color

Rue principale de Panajachel
Fête à l école
Une très belle  vieille  dame
Vendeur de cacahuètes
Marchandes de rue
Un vendeur de fleurs

En longeant la rivière nous sommes attirés par le travail de dizaines d'hommes dans le lit du cours d'eau. Nous comprenons qu'il fouillent le sable à la recherche de pierres précieuses.

En English

Along the river we are attracted to the work of dozens of men in the stream bed. We understand that he is searching for gems in the sand

La rivière
La rivière
La rivière et les chercheurs de minéraux
La rivière
La rivière et les chercheurs de minéraux
Bord de rivière
Un monsieur qui tri les déchets du bord de rivière

Nous partons en bateau découvrir les deux plus proches. Santa Catarina et San Antonio. En cette fin de matinée, le vent s'est un peu levé et nous sommes secoués comme des pruniers à bord de la fine lancha. Les villages sont comme suspendus à la falaise. Beaucoup de maisons sont peintes, du vert, du bleu avec souvent des motifs sur les façades. Les constructions s'aglutinent de façon totalement anarchique les unes sur les autres. Seules quelques terrasses subsistent pour permettre la culture des légumes et plus particulièrement de oignons, spécialité de San Antonio.

En English

We go on a boat to discover the two closest. Santa Catarina and San Antonio. At the end of the morning, the wind got a little lifted and we were shaken like plum trees aboard the fine lancha. The villages are like hanging from the cliff. Many houses are painted, green, blue with often motifs on the facades. The constructions are in a totally anarchic way. Only a few terraces remain to allow the cultivation of vegetables and especially onions, speciality of San Antonio

En route pour l aventure!
Santa catarina
Santa catarina village bleu

Nous déambulons dans un dédale de ruelles et d'escaliers qui nous mènent aux portes des habitations. On y voit les femmes tisser, broder trier le maïs dont on fera les tortillas (la gualette que l'on appelle en France fajitas). Parfois une cabane en adobe subsiste au milieu des parpaings et des fers à béton. Les Buenos dias sont l'occasion d'échanger quelques mots.

En English

We wander through a maze of alleys and staircases that lead us to the doors of the houses. We see women weaving, embroidering the corn that will be made the tortillas (the bread that is called in France Fajitas). Sometimes an Adobe hut survives in the middle of the blocks and concrete irons. The Buenos dias are an opportunity to exchange a few words

Fabrication des tortillas
Machine à tisser
Ruelle en escalier  du village
Maison en Adobe
L'enfant et l animal domestique
Transport à dos d homme , pas le choix pour les escaliers
Maison traditionnel
Ruelle
Peinture  de maison  du village
Maison  colorée
Église en place  centrale  du village
Vue de l intérieur du village
Bord de lac
Village de San Antonio
San Antonio
Métier à tisser
Centre culturel
Ici aussi l'on porte et l' on marche
Plant de café
Petit jardin en terrasse, belle  rencontre
Une dame  qui tri son mais, farcis de charançons
Café à sécher
Pentu, juste un peu
Brodeuse
Petite pause pour discuter! Lol


Sur le chemin du retour, nous sommes saisis par le contraste entre les maisons modestes et les villas luxueuses construites le long de la côte. Richesse et pauvreté absolue se côtoient ... comme partout.

En anglais

Sur le chemin du retour, nous sommes saisis par le contraste entre les maisons modestes des villages et les luxueuses villas construites le long de la côte. Richesse et pauvreté absolue se côtoient ... comme partout

Un classe d école
Superbes  villas qui se fondent dans le décors sur les rives du lac
1 commentaire

Anna

Annabaty

très beau reportage en photos ....quelque fois émouvantes.

  • il y a 2 mois
2 Voyages | 123 Étapes
Panajachel, Guatemala
18e jour (11/04/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux