En route pour Santa Marta

Publiée le 06/08/2019
On part vers le nord ouest , terre des indiens Kogi et Wiwa, principalement.

Nous prenons le bus à midi. A cette heure peu de circulation. La traversée de la ville est l'occasion de passer dans les quartiers populaires grouillants de vie autour des commerces et tous genres et dans des quartiers moins reluisants, sans eclairage et au chemins en terre battue. Des amoncellements de cabanes en tôles aux pieds desquelles coulent des rio merdo remplis de plastiques et d'ordures en tout genre. Du terminal, le voyage dure 5 heures. Plus encore que dans les autres pays, c'est un défilé de vendeurs hétéroclites qui montent et descendent du bus. Des pillules anti cancer au rappeur, des ventes de fruits, viandes, ships, glace et même des horloges. Arrivé un moment, c'est saoulant. Après Barranquilla,  nous roulons entre la mer et les sansouirs qui rappellent étrangement la Camargue. Des habitations rudimentaires longent les étang où des dizaines de barques pêchent au filet. Au loin, apparait la Sierra Nevada. Ce massif culminant à plus de 5700 mètres est un des plus haut massifs cotiers. A Santa Marta, nous trouvons sans peine notre hostal, le guaca.

We take the bus at noon. At this time little traffic. The crossing of the city is an opportunity to pass in the working-class neighborhoods teeming with life around shops and all kinds and in less shiny neighborhoods, without lighting and dirt roads. Piles of tin shacks at the feet of which flow rio merdo filled with plastics and garbage of all kinds. From the terminal, the journey lasts 5 hours. Even more than in other countries, it is a parade of heterogeneous vendors who get on and off the bus. From anti-cancer pills to rappers, sales of fruit, meats, ships, ice cream and even clocks. When you get there for a while, it's drunk. After Barranquilla, we drive between the sea and the sansouirs who strangely recall the Camargue. Rudimentary dwellings run along the ponds where dozens of boats fish with nets. In the distance, appears the Sierra Nevada. This massif, which rises to more than 5700 metres, is one of the highest meters in the world.

Habitations bord de route
Habitations bord de route
Zone de marais salants
Vendeurs en tout genre qui font la queue  pour pouvoir venir vendre dans le bus
Transport local
0 commentaire

2 Voyages | 176 Étapes
Santa Marta, Magdalena, Colombie
123e jour (25/07/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux