Loja

Publiée le 08/11/2019
Nouvelle région.

Loja, Équateur

Départ hier à 22h30 , le bus est assez confortable, nous sommes devant avec un peu plus d espace pour s étendre. Nous  arrivons à nous endormir vers minuit, Le sommeil sera entrecoupé de réveil, car à chaque arrêt du bus sur la route, les lumières sont allumées. Ce qui fait qu' à 5h00, du mat quand le chauffeur à dit haut et fort, " ici Loja tout le monde descend", c était la panique. A moitié endormis tu sautes dans tes chaussures, oui car tu t es mis bien à ton aide pour la route. Tu récupères tes sacs, il fait encore noir, et surtout il p!eut, tu cherches ton blouson, et tu essaies de te réveiller. Pendant ce temps-là, les taxis toujours à fond, t 'agressent gentiment proposant leurs services. 


Loja, Ecuador

Departure yesterday at 22:30 , the bus is quite comfortable, we are in front with a little more space to stretch. We get to sleep around midnight, Sleep will be interspersed with awakening, because at every bus stop on the road, the lights are on. So at 5:00 a.m., dummy when the driver said loud and clear, "here Loja everyone gets off" was panic. Half asleep you jump in your shoes, yes because you put well to your help for the road. You get your bags back, it's still dark, and most of all, you're looking for your jacket, and you're trying to wake up. Meanwhile, the taxis always at full strength, gently assault you offering their services. 

Moi là, la seule chose que je veux c'est boire un grand café, avec Stefan nous cherchons un bar ou restaurant, que nous trouverons dans le terminal de bus. Ça sent déjà très fort la friture, nous y sommes habitués mais ça fait toujours un peu bizarre à 5h00 du matin. Nous prenons finalement un bon petit déjeuner.


Notre hostal est tout près , il est 6h30, nous tentons une arrivée. L accueil est chaleureux, on nous propose de déposer nos sacs dans une chambre sécurisé, en attendant que la notre soit prête, pas avant  11h00. Nous décidons de nous rendre dans le centre ville.


On y va en bus, et au détour d une rue, nous tombons sur le marché, c est le seul lieux ou il y a de la vie, c est normal il est 07h00 du matin. Nous y reprendront un café, et nous trainerons jusqu'à 10h00. Retour à l hôtel la chambre est prête, après une bonne douche, nous dormirons jusqu'à 13h00.


Me there, the only thing I want is to drink a big coffee, with Stefan we are looking for a bar or restaurant, which we will find in the bus terminal. It smells great already, we're used to it but it's always a little weird at 5:00 in the morning. We finally have a good breakfast.


Our hostal is nearby, it's 6:30, we try an arrival. The welcome is warm, we are offered to drop off our bags in a secure room, waiting for ours to be ready, not before 11:00. We decide to go to the city centre.


We go by bus, and at the turn of a street, we fall on the market, it is the only place where there is life, it is normal it is 07:00 in the morning. We'll have a coffee there, and we'll hang out until 10:00 a.m. Back to the hotel the room is ready, after a good shower we will sleep until 1pm.

Nous repartons faire un tour au centre ville.

Loja est á la frontière des trois grandes régions. Pacifique, andine et amazonienne. Pas étonnant que l'on y trouve une grande diversité de produits. Chaque étalage est une explosion de couleurs. Les vendeuses semblent juchées sur des monticules de fruits et légumes. L'autre richesse des marchés, ce sont les cantines. Nous faisons souvent l'expérience de ces lieux où les différences d'âge et de classe s'effacent au profit d'une convivialité favorisé par une cuisine riche et généreuse. Ici on ne choisit pas le plat, il faut juste savoir dire stop aux mamas qui vous remplissent l'assiette bien au delà du raisonnable. Après un repas roboratif, notre déambulation d'églises en églises fera office de marché digestive. 


We're going back to the city centre.

Loja is on the border of the three major regions. Pacific, Andean and Amazonian. No wonder there is a wide variety of products. Each display is an explosion of colors. The vendors appear to be perched on mounds of fruit and vegetables. The other wealth of markets is the canteens. We often experience these places where age and class differences fade away in favour of a conviviality favoured by a rich and generous cuisine. Here we do not choose the dish, you just know how to say stop to the mamas who fill the plate well beyond reasonable. After a roborative meal, our walk from church to church will serve as a digestive market. 

Un pont de la ville
Le centre ville est agréable
Les cantines du marché
La ville de Loja
Vue d'un des miradors
Un bel oiseau :-)
0 commentaire

2 Voyages | 273 Étapes
Loja, Équateur
223e jour (02/11/2019)
Étape du voyage
Début du voyage : 25/03/2019
Liste des étapes

Partagez sur les réseaux sociaux